Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

1 juin 2007 5 01 /06 /juin /2007 12:01
Une très bonne émission sur France Inter le 26 mai dernier avec notamment : 
la Chronique du Pire de Guillaume Erner sur le poête René CHAR  ( indice 58.30 à 1.02.23) 
et des chroniqueurs étrangers qui s'expriment sur SICKO le dernier film de Michael Moore et le système médical et social américain ( à partir de l'indice 1.02.30)..

http://www.tv-radio.com/ondemand/france_inter/ECLECTIK/ECLECTIK20070526.ram

Présentation de l'émission sur le site de France Inter

Boutros Boutros-Ghali - Chroniqueurs américains avec Laurence Garcia

Boutros Boutros-Ghali, ancien secrétaire général de l'ONU de 1992 à 1996, fut nommé Secrétaire général de la Francophonie de 1997 à 2002, concrétisant ainsi sa proximité diplomatique avec la France sur la scène internationale. Il est vice-président du Haut Conseil de la Francophonie. Laurence Garcia est allée à sa rencontre au siège de l'Unesco pour une discussion à bâtons rompus.


24h en 6 mn par Thomas Chauvineau

L'esclavage contemporain existe. Les coupeurs de cannes haïtiens en sont la preuve vivante et Céline Anaya Gautier en est le témoin. La photographe a passé en tout six mois en République dominicaine et explique n'être « qu'un oeil ». Révoltée par la situation de ces Haïtiens à la merci des grands propriétaires dominicains, elle se bat pour mettre en lumière leur statut d'esclaves. Les premiers clichés de son exposition (du 15 mai au 15 juin à l'usine Spring Court ,Paris 11e), résument leurs conditions de vie, de leur arrivée clandestine jusqu'aux mutilations punitives dont ils sont souvent victimes. Des images fortes en émotion, où l'on perçoit le quotidien inhumain de la vie dans les bateys (campements).


les chroniqueurs étrangers

Michael Moore revient avec son documentaire Sicko présenté à Cannes, Boris Vian nous manque, et un petit retour sur le cas des cinq cumulards de l'équipe Fillon. Trois sujets présentés par David Page en duplex du festival de Cannes, Michel Dolbec et Eduardo Olivares

Partager cet article

Repost 0

commentaires