Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 16:39

 


Qui pourrait se douter qu'à la place de ce nouvel immeuble d'habitation du XXIème siècle se trouvait au XIXème siècle l'atelier d'un sculpteur, berceau des premiers syndicats ouvriers troyens.
L'atelier du sculpteur Théodore Guillemin, un des fondateurs du Cercle Populaire de Troyes, a été pendant quelques semaines le siège de cette association.
Par lettre datée du 12 août 1873 le Président Stanislas Baltet et le secrétaire Jules Doré, informaient le préfet de l'Aube du transfert du siège du Cercle populaire de Troyes au 11, rue de la Paix. Le cercle sera liquidé par jugement à compter du 28 septembre 1873
à 16 heures.
Il sera également le siège social des premiers syndicats professionnels ouvriers :
- le 16 octobre 1876, dépôt en préfecture des statuts de la chambre syndicale des ouvriers menuisiers et ébénistes troyens, siège social chez Guillemin 11, rue de la Paix;
- le 5 novembre 1876 dépôt des statuts de la chambre syndicale et de la société de solidarité des ouvriers de la métallurgie, Président Louis Billard et secrétaire Charles Lamiral, toujours chez Guillemin.
- la chambre syndicale des ouvriers bonnetiers, présidée par Honnet aura aussi son siège social chez Guillemin.
- tout comme la Chambre syndicale des entrepreneurs de travaux de batiments de l'arrondissement de Troyes dont le président n'est autre que Stanislas Baltet ( cousin de Charles Baltet).

source : Etude de Michel Choquart publiée dans le n°7 janvier 2010 de "Bourse du travail-Mémoire vivante".

Instead of this new building , 11 rue de la Paix, from the years 2000 at the end of the 19th century was the atelie of a sculptor . Théodore Guillemin was a very active member of the radical party. His house was the official address of several republican and workers associations.
Here were found the three first Trade unions in Troyes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires