Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 05:57


Fictions / Théâtre et Cie

le dimanche de 20h à 22h
  30 Sept. 2007
Ténèbres suivi de L’inspecteur Kurt Wallander d'Henning Mankell

Trois fictions diffusées sur France Culture ce week-end invitent à retrouver ou découvrir différentes facettes de l’œuvre d’Henning Mankell.
Né en 1948 dans la province de Härjedalen au nord de la Suède, Henning Mankell est internationalement reconnu pour ses romans policiers (il est traduit dans plus de trente langues) et notamment sa série centrée autour de l’inspecteur Kurt Wallander. En parallèle, il poursuit une œuvre de dramaturge et écrit pour la jeunesse. Il partage aujourd’hui sa vie entre la Suède et le Mozambique où il dirige depuis 1996 Teatro Avenida, qu’il présente lui-même comme « la passion de sa vie ». En écrivain engagé, c’est à chaque fois, et de manière très différente, l’image d’une société en décomposition qu’il montre à travers les trois fictions proposées : L’assassin sans scrupules Hasse Karlsson dévoile la terrible vérité : comment la femme est morte de froid sur le pont de chemin de fer écrit pour la jeunesse, Ténèbres, qui évoque le drame de l’exil, suivi d’un portrait de son héros récurrent, sorte de double, l’inspecteur Kurt Wallander, à travers un montage d’extraits de ses enquêtes.

Ténèbres
Traduit du suédois par
Terje Sinding

Immigrés clandestins, un père et sa fille se cachent. Dans l’attente d’hypothétiques papiers, ils s’obstinent à reproduire les gestes quotidiens de la « vie normale ». Ils viennent d’ailleurs, peut-être d’Afrique ou du Moyen-Orient.
Immersion dans leur vie au jour le jour, scandée par les actions les plus ténues et des échanges tendus, Ténèbres fait ressurgir les images hantées du voyage.
Les dialogues de H. Mankell, avec émotion et pudeur, dévoilent par fragments les drames, les failles, une tendresse menacée par la peur et le désespoir.
L’auteur, sans démonstration, sans « message », fait ressentir la violence faite à ces hommes et ces femmes coupés de leurs racines, privés de reconnaissance, de nom.

Avec:
Rachida Brakni et Maurice Benichou

Musique: Marc-Olivier Dupin
Assistante réalisation: Marie Plaçais

Réalisation: Brigitte Jaques-Wajeman et Jean Couturier

Ténèbres a été crée à Théâtre Ouvert (dirigé par Lucien Attoun) le 15 janvier 2007, dans une mise en scène de Brigitte Jaques-Wajeman, avec Rachida Brakni et Maurice Benichou.


Suivi de
L’inspecteur Kurt Wallander
Montage d’Emmanuel Douin à partir des romans de Henning Mankell

Son épouse est partie, il peine à communiquer avec son père et sa fille, la société est de plus en plus violente et incompréhensible, un nouveau meurtre atroce et mystérieux vient d’être commis et le brouillard, comme l’approche d’un prédateur silencieux…Après huit romans publiés au Seuil, l’inspecteur Kurt Wallander vit, seul plus que jamais, seul au sortir de ses rêves, assis dans sa voiture à écouter des airs d’opéra sous la pluie grise de la Scanie, ou rédigeant un rapport dans son bureau, seul avec sa méthode, hyper rationnelle, et son expérience. Des multiples extraits de ses enquêtes, montés en rhapsodie spécialement pour la radio, se dégage une vibration, celle du temps qui n’en finit pas de mourir et de la petite musique de son auteur, Henning Mankell.

Avec:
Arnaud Bédouet, Vincent Grass, Alys-Yann Schmitz, Elisabeth Sillard, Olivier Chauvel, Marc Bodnard, Jean-Benoit Terral, René Renot

Prise de son, montage: Laure Yung-Lancrey, Olivier Dupré
Assistante réalisation: Elisabeth Miro

Réalisation: Jean Couturier


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Leena 27/09/2007 08:36

I have read a couple of Henning Mankell`s novels and I have to say, that he can really make shivers giving feelings in them :)I used Babelfish translation for reading this your post !thank you for your visits my blog, I appreciate it. Happy days to you and your family!