Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 08:38
Les paroles de Pierre Dac et Francis Blanche sur la musique de Beethoven : la 5ème symphonie.

La pinc' à linge, La pinc' à linge,
La pinc' à ling', La pinc' à ling'
La pinc' à linge, la pin, la pin, la pin, la pin
La pinc' à linge, La pinc' à ling', La pinc' à ling'
La pinc' à linge, la pin, La pinc' à ling'
La pinc' à linge fût inventée en dix-huit cent quatre vingt sept,
Quatr' et trois, par un nommé Jérémie Victor Opdebec, cinq et deux,
Fils de son père et de sa mère
Neveu d'son oncle et de sa tante et petit fils de son grand-pèr'
Frèr' de sa sœur et frèr' de lait d'un marchand d'beurre

La belle histoire déjà quand il était enfant il montrait à tous les passants
Son curieux esprit compétent, Il inventait des appareils
Pour épépiner les groseilles, des muselières pour les fourmis
Et bien qu'il fût encor petit, c'était un mec, Opdebec
C'était un mec, un drôle de mec, un fameux mec
Et de Lu beck jusqu'à la Mecque il n'y avait un si chouette mec,
Jérémie Victor Opdebec.

Dans les champs, près de chez son père,
Le linge blanc dans la brise légère
Semblait lui dire avec le vent "pinc' à linge" "pinc' à linge"
Il faut au linge fin et trop léger
Une pince pour le pincer, pour le pincer, pour le pincer, le pincer
Et dès lors dans sa tête l'obsession qui l'inquiète
"Le pincer", "le pincer", puis un jour, Euréka ! Il avait trouvé.

Prenez deux petits morceaux de bois
Que vous assemblez en croix
Avec un p'tit bout de fil de fer faites un ressort en travers
Vous saississez cet instrument entre votre pouce et votre index
Vous le serrez en appuyant afin qu'il soit bien circonflexe
Enfin vous l'approchez du linge, du linge à faire sécher et vous lachez.

C'est ainsi que Jérémie Victor Opdebec, Opdebec,
Dans un éclair de son génie à su doter
Les lavandières, les blanchisseuses du monde entier
D'un' pinc' à ling', qui protègera la liberté à l'humanité
Pinc' à ling', pinc' à linge, grâce à toi maintenant,
Nos chemisettes, nos chaussettes résistent au vent,
Et nos cal'çons dorénavant répondront présent.

Et l'ouragan peut tonner, l'orage se déchaîner
Nous, grâce à la pince à ling' on est protégé, paré, sauvegardé,
On aura toujours de quoi espérer.
Amis, amis chantons en chœur, la louange et l'honneur
De notre bienfaiteur : Jérémie Victor Opdebec
Jérémie Victor Opdebec,Jérémie Victor Opdebec bec, bec
Bec, bec, bec, bec, bec, bec, bec, bec,
Bec, bec, bec, bec, bec, bec, bec, bec.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dubruel 18/05/2008 10:14

autre version, me semble-t-il, "et c'est ainsi que paul émile Victor..."j'ai cité sur mon blog, depuis deux jours, si vous êtes intéréssé, certains des meilleurs disques de beethovencordialementcharles

Douce Barbarie 18/05/2008 09:29

Je n'avais jamais eu la curiosité de lire au plus près les paroles de nos deux joyeux drilles. Excellent. Francis Blanche nous a offert un nombre généreux de chansons et parodies.Merci Deslilas pour ce cadeau.Yannick Orgue de Barbarie