Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 09:37

Trois gagnants apparents  pour ce premier tour:

Sarkozy qui conforte une droite sûre d'elle même et dominatrice, qui a rompu avec l'idéologie gaulliste du rassemblement du peuple français en dehors des partis.

Ségolène Royal qui efface le camouflet de la gauche le 21 avril 2002 et  se qualifie pour le second tour à partir d'une plate-forme présidentielle social-démocrate.

F. Bayrou qui attire vers lui 18% des électeurs qui ne se retrouvent pas dans la bipolarisation imposée par la Constitution de la 5ème République.

Le vote "utile" a fonctionné à plein aussi bien à gauche qu'à droite avec une participation en très forte hausse. Dans une situation d'incertitude pour la qualification au second tour, tous ceux qui voulaient qu'une candidate ou un candidat soit présent ont voté en ce sens.

Les commentaires sur le pathétique des résultats des "petits candidats" n'ont aucun sens dans un climat de bipolarisation aussi intense. Leurs résultats ne correspondent pas au poids de leur influence réelle dans le pays.


L'interrogation pour le résultat du second tour tourne autour du comportement - non pas seulement des électeurs de F. Bayrou- mais de tous ceux qui n'ont pas fait le choix direct de S. Royal ou N. Sarkozy.
Et la les modèles prédictifs ne fonctionnent plus. ( les sondages du premier tour avaient ainsi compté deux fois l'électorat lepéniste qui votait directement pour Sarkozy : chez celui ci et dans les prévisions pour Le Pen en appliquant des coefficients de redressement inspirés des comportements antérieurs).
Bien malin qui peut dire ce qui va se passer.
Il n'y a pas d'un côté une dynamique ( autour de Sarkozy) opposée à une gauche très affaiblie sans réserve.
Il y a près de 40% d'électeurs dont le premier choix ne sera pas présent au second tour, ils devront faire leur choix en leur âme et conscience à partir de ce qu'ils espéraient et les programmes et personnalités des deux derniers candidats. Les mécanismes de rejet et d'attraction vont  être déterminants au-delà des arrangements de cuisine électorale dont se délectent les commentateurs des médias.

Choix entre une droite dure et provocatrice et une gauche de plus en plus social-démocrate.
Tout est ouvert.

PS: le vote des français résidents dans les pays nordiques et scandinaves sont plutôt révélateurs. En Finlande, S. Royal arrive en tête suivie par F. Bayrou qui devance N. Sarkozy !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

deslilas 24/04/2007 14:33

Complément :
Les résultats à Stockholm



Inscrits : 2 819, Votants : 1 047Royal = 430, Sarkozy = 270, Bayrou = 252, Le Pen = 33