Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 10:16
Un bon article "le vrai Sarkozy" à lire dans Marianne du 14 au 23 avril.
 
Voici les réflexions qu'il a inspirées à Olivier Schmitt, médecin psychiatre:
"Effectivement, j'ai lu avec intérêt ce N° de Marianne.
Cependant, dire qu'il est fou ne me paraît pas un bon argument. Par contre les anecdotes me semblent très utiles pour ceux qui se laissaient abuser par son côté leader et séducteur (si si, il caresse les gens dans le sens du poil de leurs penchants, même les plus vils, même les plus inconscients).
Insister sur ses aspects pathologiques ne me paraît pas sain. C'est faire comme lui : les tarés, on les élimine ! Or, je connais des malades mentaux parfaitement sympathiques, parfaitement humain, apportant leur pierre particulière à la société, très enrichissants dans une équipe.
Par contre on peut y aller sur ses traits de caractère et sur les outils rhétoriques qu'il utilise.
Le Pen et Sarko, même profil : Graine de dictateur narcissique pervers. Ce n'est pas une maladie, c'est un choix de jouissance.
Dictateurs : Ils ne supportent pas la contradiction et sont capable de la pire violence pour imposer leur ligne de conduite même si elle est sinueuse et incohérente.
Narcissiques : Ça ne se démontre pas, il suffit de les écouter (Moi Je).
Pervers : Dans leur stratégie de quête du pouvoir, leur tactique est la même. Séduction, culpabilisation, menaces, selon les occasions qui se présentent. Ils se font ainsi souvent passer pour des victimes renvoyant les autres dans une position de bourreau, qu'en fait, ils occupent impunément. Leurs outils tactiques sont toujours les mêmes : déni et connotations afin de prendre levier sur les sourds désirs et la peur de leurs assujettis.
J'ai l'habitude de dire qu'il faut éviter tout contact avec ces personnalités si l'on ne veut pas souffrir. Si c'est un supérieur hiérarchique on change de crémerie, si c'est un subalterne on le vire. Or, avant l'élection, le peuple est souverain, après, c'est trop tard."
O. Schmitt
 
PS : Vous pouvez diffuser ce message, j'assume.

Partager cet article

Repost 0

commentaires