Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 16:52

Antoine Blanca n'a pas été insensible à nos lamentations devant la mise en sommeil de son blog.

Il a décidé de rallumer les feux.

 

A propos du film "Hors la loi" projeté à l'occasion du festival de Cannes, je me permets d'attirer votre attention sur mon article, publié sur ce blog sous le titre "Sétif: commencement de la fin de l'Algérie française". En date du 10 mai.

 

Le festival, vu au travers des émissions en direct de Canal+, et des commentaires de la presse, aura été particulièrement terne.

En vérité, le seul événement digne d'être relevé est la projection du film "Hors la loi". Le réalisateur et les principaux acteurs en sont des Français d'origine Nord-africaine. Comme cela avait été le cas pour "Indigènes". La critique l'a très bien accueilli et j'ai hâte de le voir. Nous devrions tous être fiers de pouvoir partager notre histoire, aussi douloureuse fût-elle, avec cet univers humain auquel nous demeurons intimément liés. Et de pouvoir relever que, en dépit des événements, des cicatrices toujours à vif, nous avons une culture en commun qui s'exprime ave force et talent dans les domaines cinématographique et littéraire.

Nombre d'énergumènes qui ont protesté contre la projection d'un film qu'ils n'avaient pas vu (et qu'ils ne veulent pas voir de toutes façon: un "film de bicots"), applaudissent bruyamment nos sportifs dont les familles sont originaires de cette même partie du monde. Alors pouquoi conspuent-ils leurs frères quand ils écrivent ou réalisent des oeuvres cinématographiques?

L'explication est simple: parce qu'ils sont les héritiers d'une tragique tradition de connerie indélibile.

Oublions les. Continuons d'avancer sans eux. Ils appartiennent à un passé dont ils incarnent la partie la moins acceptable.

 

Antoine Blanca

 

 

 

Pour atteindre le blog d'Antoine

 

http://inter-socialiste.over-blog.com/

Partager cet article

Repost 0

commentaires