Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

3 août 2007 5 03 /08 /août /2007 10:10
Exploser avant d'être vieille
 

Sylvain Cormier
Édition Le Devoir de Montréal  du vendredi 03 août 2007

Mots clés : culture, Juliette Gréco, FrancoFolies de Montréal, Montréal 

juliette gréco déshabillez moi 

http://www.dailymotion.com/video/xfxe1_juliette-greco-la-javanaise

 

«Ça veut dire quoi, la retraite? C'est pas le genre de choses qui me tracasse. Je pense à la mort, pas à la retraite. La mort, très bien. Ça ne me gêne pas. Retraite, c'est un mot affreux. Même en guerre, la retraite, c'est pire que tout», dit Juliette Greco.

Photo: Jacques Grenier

Juliette Gréco en conférence de presse, c'est à chaque fois se souvenir pourquoi on l'aime tant, pourquoi les poètes, les chansonniers, les comédiens, Sartre autant que Miles, Prévert autant que Piccoli, ont été fous d'elle: l'intarissable fontaine de Jouvence dans le regard et le sourire, l'extraordinaire vivacité d'esprit dans la moindre réplique, l'appétit insatiable qui la fait mordre dans chaque mot. C'était hier midi, aux Francos. Demain, elle chantera à la PdA.

La voilà. Soutenue par Guy Latraverse qui aurait lui-même besoin de soutien, elle gravit trop prudemment à son goût les marches de la petite estrade où chaise, table et micros l'attendent en ce jeudi midi pour sa conférence de presse des FrancoFolies. Les flashs l'éblouissent, rendant sa blanche peau presque spectrale. Une morte-vivante, Juliette Gréco?

Que nenni. Elle sourit et la vie lui fait la fête comme en 1947 au Tabou. Elle sourit et elle n'a plus 80 ans, n'a jamais eu 80 ans, n'aura jamais que vingt ans quatre fois, toutes les fois que vous voulez, éternellement gamine et coquine et coquette. Et opiniâtre. Et formidablement vive: non seulement elle a réponse à tout, elle a des réponses à la fois parfaitement spontanées et parfaitement formulées. Experte ès citations. On se dit qu'elle aurait pu écrire de grandes chansons, avoir osé. Mais comment oser écrire des chansons quand on a eu Prévert, Queneau, Sartre, Brel, Ferré, Gainsbourg et tous les autres génies des alentours qui, pantelants de désir, ont fait la queue leu leu à sa porte avec des rimes riches en cadeau?

Alors elle n'écrit pas. Elle chante. Elle parle, aussi. De ce qu'on veut, mais à sa façon. Première question? Quelqu'un lui demande ce que ça lui a fait d'enregistrer Les Amants d'un jour, après Piaf. «Du bien. Mais j'ai j'expliqué pourquoi, dans le disque.» Retournez à vos devoirs, monsieur le journaliste, semble-t-elle intimer. Elle répète quand même l'anecdote relatée dans le livret de l'album Le Temps d'une chanson, gravé en 2006 à New York et composé de chansons qui ne lui étaient pas destinées et qu'elle n'a jamais enregistrées. Ses chansons préférées. «J'étais toute débutante, je suis allée chez [la compositrice] Marguerite Monnot, elle m'a joué plusieurs choses et, sur le piano, il y avait une petite feuille jaune, dactylographiée comme ça, j'écoutais ce qu'elle me disait et je lisais en même temps du coin de l'oeil ce texte, et je lui ai dit: "Et ça?" Elle me dit: "Ça? Si je vous donne ça, Édith me tue."»

Questions d'office, feu d'artifice

C'est la litanie des questions d'office. Ce que ça lui fait de venir chanter à Montréal? «Plaisir. Un grand bonheur, mais sincèrement, pas pour vous faire plaisir.» À quoi les spectateurs doivent-ils s'attendre du spectacle de samedi soir au théâtre Maisonneuve de la PdA? «Chacun le reçoit comme il veut.» Et si ça ne vous plaît pas, c'est le même prix, comprend-on. On sait qu'elle chantera à nouveau avec Diane Dufresne. Le 26 juillet 2001, aux Francos aussi, elles avaient partagé La Javanaise de Gainsbourg. Exception. Juliette Gréco n'aime pas les duos. «Je déteste ça. Ça m'embête à mourir. J'ai fait ça avec Diane Dufresne et Abd al Malik. Basta!» Créant l'émoi et l'événement, Malik a en effet rejoint Gréco sur scène à Bourges ce printemps, le temps de dire et chanter ensemble Né quelque part, chanson-manifeste de Maxime Le Forestier («Est-ce que les gens naissent / Égaux en droits / À l'endroit / Où ils naissent?»). «Y a des gens qui inspirent et d'autres qui n'inspirent pas», offre Gréco pour toute justification. À son retour en France, elle reprendra Né quelque part avec l'auteur même, «en hommage à Jean-Claude Brialy». Pourquoi? «Parce que la chanson est faite pour être servie de cette manière-là ce soir-là.» Y sera-t-elle confortable? «Pas terrible. Mais bon. Du moment que je suis en face de quelqu'un que j'aime, ça va.»

Prochaine question? Une journaliste se présente. La légende vivante fait de même: «Bonjour, mon nom est Juliette.» Rires. Elle parle avec emphase de Diane Dufresne. On apprend qu'elle a... un Diane Dufresne chez elle. Un tableau. «Elle a tous les talents, cette coquine.» Quelqu'un qui n'a pas écouté (entendu?) les réponses précédentes lui demande si Diane et elle seront ensemble sur scène. Juliette, pas vilaine, répond sur le mode ludique. «J'espère bien! On va pas chanter l'une dans les coulisses, l'autre sur scène!» Comment vit-elle l'attente? Drôle de question. Réponse étonnante. «L'une des particularités de ce métier, c'est que vous dépendez entièrement, totalement et absolument de la demande. Comme les comédiens, comme les gens de cirque. C'est un métier très cruel. Je n'ai pas beaucoup attendu dans ma vie, et merci beaucoup.» On lui rappelle qu'elle fête son 80e anniversaire. Juliette Gréco fait la moue, maugrée: «Je fête, je fête... » Rires.

La ronde des questions tourne et tourne en rond. Que demander? Ce qu'elle va nous chanter? «Plein de trucs. Tout un panorama. Pas mal de choses du dernier disque.» Bien sûr, le choix est grand, trop grand: plus de mille chansons enregistrées. «Terrible, terrible. C'est déchirant. Je ne chante que ce qui nous tient à coeur et au coeur.» Nous, c'est elle et Gérard Jouannest, son compagnon, l'illustre pianiste et compositeur, complice de Brel... et d'Adb al Malik, à qui il a fourni trois musiques pour l'album Gibraltar. À un moment donné, Juliette présente son Gérard, assis parmi les journalistes. La discrétion faite homme. L'accompagnateur idéal. Question? Un ange passe. Une nuée d'anges passe. Puis quelqu'un se lance. Gréco l'icône, la Grande Dame de la chanson, ça vous embête? «Je regarde derrière moi pour voir qui c'est. Je ne me sens rien d'autre que ce que je suis, c'est-à-dire peu de chose.» On évoque les prochains adieux à la scène d'Henri Salvador. «Il a raison, il a 90 ans!» La salle croule. «Puisqu'il le fait, il a raison, il doit savoir pourquoi. Ce qui est tout à fait rassurant, c'est qu'il continue d'enregistrer. Donc, on ne le perdra pas.» Ce qu'elle fera quand elle sera vieille? «Je pense que je vais exploser avant.» La retraite? «Ça veut dire quoi, la retraite? C'est pas le genre de choses qui me tracasse. Je pense à la mort, pas à la retraite. La mort, très bien. Ça ne me gêne pas. Retraite, c'est un mot affreux. Même en guerre, la retraite, c'est pire que tout.»

Oui à la violence, non à la violence

C'était inévitable, on lui demande quelle chanson la représente le mieux. «Aucune, tranche-t-elle. Aucune et toutes. Tout me ressemble, et rien n'est moi.» Tout aussi inévitablement, on veut savoir qui elle aime dans la chanson d'aujourd'hui. «Y en a plein. Des tonnes de filles, Olivia Ruiz, Camille. Des garçons aussi, Bénabar, Biolay. Quoique Biolay ne soit pas hyper sympa quelquefois. C'est son caractère, il est ainsi fait.» Gréco aussi est ainsi faite: elle dit toujours ce qu'elle pense. Deux minutes plus tard, elle parle encore d'Abd al Malik, qu'elle a croisé la veille à l'hôtel. «C'est un délicieux garçon. Il n'a aucune violence... Si, il a la violence de l'amour.» Violence de l'amour? «La violence, c'est bien, mais pas trop, pas tout le temps, mais pas de manière noire et sanglante. La violence dans l'amour, c'est parfait. C'est un sentiment fort que je peux comprendre très bien. La violence dans la défense d'un enfant, oui. Mais la violence pour la violence, non. Alors, un garçon comme lui me rassure. En plus, il est beau et il bouge magnifiquement.» Sacrée Juliette. Sensuelle Gréco. Un peu plus et elle nous chantait Déshabillez-moi.

On apprendra aussi que l'avenir de l'humanité l'inquiète et qu'elle n'utilise pas Internet. Enfin, pas personnellement. Par personnes interposées. «Je sais téléphoner, en revanche. Téléphone et fax, ça chauffe!» Rigolade. Dernière question? Beau sujet, pour changer: la liberté. «La liberté, c'est ce qu'il y a de plus important sur cette terre. Être libre de lire, de s'exprimer, de penser. C'est pourquoi il faut combattre l'analphabétisme. Il faut apprendre à lire, à écrire. Autrement, on ne peut pas se défendre.» Applaudissements. Rideau.

Collaborateur du Devoir

Articles associés

  • Touché!

  • Emeline Michel aux FrancoFolies - Comme un jet de lumière! 

  • juliette gréco déshabillez moi 

    http://www.dailymotion.com/video/xfxe1_juliette-greco-la-javanaise

    • Auteur : poulbot64
    • Durée : 00:03:33
    • Vues : 1507
    • Note : 0/10 (0 votes)
    • Commentaires : 0
    Fermer Aperçu
     
    Fermer
    Ajouter à mes chaînes

    Mes chaînes


    Créer une nouvelle chaîne


    Fermer
    Notes

    Pour enregistrer votre note, vous devez vous inscrire


    Déjà membre ? connectez-vous ci-dessous :
    Email :
    Mot de passe :


    Fermer
    Favoris

    Pour enregistrer la vidéo dans vos favoris, vous devez vous inscrire


    Déjà membre ? connectez-vous ci-dessous :
    Email :
    Mot de passe :


    Fermer
    Chaines

    Pour créer une chaîne, vous devez vous inscrire


    Déjà membre ? connectez-vous ci-dessous :
    Email :
    Mot de passe :


    Fermer
    Message

    Pour envoyer votre message, vous devez vous inscrire


    Déjà membre ? connectez-vous ci-dessous :
    Email :
    Mot de passe :


    Fermer
    Partagez cette vidéo avec vos amis

    Votre adresse email

    Emails de vos amis (1 email par case)


    Ajouter un message personnel (facultatif)

    Patientez...
    Fermer
    Bloguer / copier cette vidéo

    Où souhaitez-vous copier la vidéo ?

    Sur un site perso, un blog ou sur eBay, etc...

    Sur un forum

    Dans un email, sur MSN Messenger, Yahoo! Messenger, AOL Messenger, etc...
     

     

    Description :
    juliette la grande

    Description :
    juliette la grande

    Vidéo ajoutée le : 24-02-2007 22:25:17
    Catégories : Musique
    Mots-clés : francaise chanson

    Langue : Français
    Lieu de tournage : France / 64000


    Adresse de la vidéo : http://ma-tvideo.france3.fr/video/iLyROoaftwqu.html
    Ajouter cette vidéo sur votre blog ou site web (Copiez/collez le texte HTML ci-dessous) :

Partager cet article

Repost 0

commentaires